Notes Aiguës

Les cordes vocales ne sont pas verticales mais plutôt sur le plan horizontal. Les notes basses sont articulées par un allongement et un épaississement des cordes alors que les notes aiguës sont articulées par le raccourcissement et l’amincissement des cordes. Il n’y a pas de notes élevées et de notes basses pour un chanteur – il y a tout simplement des notes avec de longues cordes détendues et des notes avec des cordes courtes et tendues. Confirmé par
l’Effet Venturi, les notes dans votre gamme ne devraient pas être considérées comme élevées ou basses; toutes les notes ont des fréquences différentes. L’idée de note haute ou basse amène un réflexe subtil et erroné de positionnement de la tête pour suivre la note : en levant la tête pour les notes élevées et en l’abaissant pour les notes basses; c’est tout à fait contreproductif.

Une fois que vous avez compris cette idée d’allongement et de raccourcissement des cordes, vous aurez la chance de découvrir la sensation de raccourcissement des cordes en chantant une note élevée et douce. La chose la plus remarquable au sujet de chanter une note élevée ce n’est pas sa hauteur, mais le contrôle de la pression sous-glottique nécessaire au raccourcissement pour une telle mesure. Vous avez le sentiment que vous retenez quelque chose mais c’est l’air et non la voix. Les cordes raccourcies donnent ce sentiment parce que vous fermez la glotte de plus en plus, en montant dans la gamme.

Les notes aiguës douces ne nécessitent pratiquement pas de circulation d’air, donc prendre une profonde respiration est également contre-productif. Les chanteurs essaient souvent de souffler beaucoup d’air à travers une note aiguë, ce qui diminue la qualité sonore et fatigue leur voix. Une fois que vous avez maîtrisé des notes aiguës douces, chanter plus fort repose sur la connaissance de vos limites vocales. Une note élevée doit avoir « un spin » et être libre. L’augmentation de la dynamique (volume) provient de l’augmentation du « spin » accompagné d’une détente de vos espaces de résonances (comment trouver l’alignement du cou correct et l’assouplissement autant que possible des autres parties du cou qui résonnent). Cela permet de garder la note libre. Trop de pression dans le son (à la glotte) et l’avancement de votre tête peut produire une note plate, une perte de brillance et même peut provoquer un tremblement de votre vibrato.

Les notes aiguës dans le domaine classique sont considérées comme les « notes chères ». Les notes aiguës chantées fort sont impressionnantes, mais encore plus étonnantes sont les notes aiguës chantées douces et longues. Maîtrisez celles-ci en premier lieu et les autres notes deviendront faciles. En travaillant de cette manière votre voix restera en forme et vibrante. Les plus grands chanteurs ont cette capacité et approchent les notes aiguës de cette façon. Si vous en faites de même, votre technique se renforcera au point où vous pourrez vous attaquer à un répertoire difficile et le maîtriser à un niveau international. Notez que je dis bien, de renforcer votre technique, et non votre voix. Votre voix doit être protégée; elle a ses limites. La protégez doit être votre but si vous prévoyez avoir une longue carrière et une voix de qualité pour toujours.

Pour plus d’informations ou pour réserver un cours particulier, rendez-vous sur la page contact.

  • Anatomical Tutorial During Trans-Nasal Endoscopy

  • How the Body Works : Speech and Voice